Vous êtes ici : Accueil > FRANÇAIS > Politiques
  • MAROC : VOTER OU DEVENIR INGOUVERNABLES ?

    Il est nécessaire de discuter l’argumentation de la participation qui sous-tend le choix de la Fédération de la Gauche Démocratique (FGD). Le premier élément avancé est que le refus de participer revient à laisser la place aux corrompus et aux forces réactionnaires ou/et obscurantistes. Autrement dit, avoir une présence parlementaire permettrait de (...)

  • Maroc : les enjeux politiques du réveil social actuel

    La contradiction motrice, au cœur du ras le bol populaire, est celle qui oppose, sur le plan matériel, les politiques d’austérité généralisés aux conditions de vie et de travail des classes populaires. Les demandes sociales, qui expriment la revendication de la dignité, de la justice sociale, d’une politique publique tournée vers la satisfaction des (...)

  • L’Ecole : Quelles réformes pour quelle société ?

    La réforme de l’enseignement au Maroc a toujours été à l’ordre du jour et posée en termes conflictuels depuis pratiquement 1956. Elle est aujourd’hui une revendication unanime : Etat, société civile et classes politiques semblent être d’accord sur la nécessité et l’urgence de sauver l’enseignement de la situation critique dans laquelle il sombre de plus en (...)

  • Le climat et la préparation de la COP21 : le mauvais accord qui vient, le mensonge pour le dissimuler et ceux qui tirent les ficelles

    مع إقتراب موعد المؤتمر العالمي للمناخ (علما أن السنة القادمة سينظم بالمغرب) تنشر مجلة "تحرريات" سلسلة من المقالات حول حول المسألة البيئية.
    A l’approche de la conférence internationale sur le climat (sachant que l’édition de l’année suivante sera organisée au Maroc), la revue "Taharouryates - Emancipations" publie une série d’article sur la question environnementale
    Laurence Tubiana est (...)

  • Où va la gauche marocaine ?

    La gauche marocaine, quelle que soit son orientation, est en crise profonde de perspectives. Elle n’arrive pas à sortir des défaites et reculs qu’elle a connu, ni à élaborer une démarche stratégique pour surmonter ses faiblesses et son extériorité par rapport aux secteurs larges de société, les couches populaires et opprimées. Le M20F a dévoilé, comme un (...)

  • « MarocAfric » ou l’investissement marocain en Afrique subsaharienne

    Le régime marocain et son réseau d’hommes d’affaires affichent un appétit pour les marchés africains. Ils sont en train d’exporter leur « savoir faire » dans la prédation des richesses au-delà des frontières marocaines.
    Cet intérêt retrouvé pour « l’africanité » du Maroc donne lieu depuis des mois à des torrents de débats et de publications qui reproduisent (...)

  • Le 23 mars ou la révolte des élèves

    Le 23 mars est une occasion de rappeler les sacrifices d’un peuple indigné et l’Histoire des vraies forces populaires. Que les martyrs de ce pays reposent en paix et que la justice dont ils rêvaient soit faite. A bon entendeur !
    50 ans après, flash back sur ce soulèvement sanglant qui marqué la mémoire collective du peuple marocain.
    Le circulaire (...)

  • Militant et universitaire, un dilemme ?

    Etre à la fois un militant et un universitaire est parfois considéré comme problématique. Pour la droite, le militant universitaire (de gauche, forcément) instrumentalise les étudiants, tandis que cette même droite ne considère pas les cours d’économie politique, essentiellement basés sur le libéralisme et le néolibéralisme –avec, en général, un seul (...)

  • Maroc : Ce que réprimer veut dire.( 3éme partie )

    Le régime se prépare à faire face à l’éventualité d’un embrasement généralisé. Il ya une volonté délibérée d’affrontement avec une volonté de tester les capacités d’intervention des forces de l’ordre entièrement rééquipées et formatées pour faire face aux « mouvements sociaux ». Tant le matériel utilisé que les tactiques d’intervention montrent que le régime a bien (...)

  • "Un train De Vie Exorbitant !" ou le Roi n’est pas nu

    Au Maroc on fait comme dans le conte « Les Habits neufs de l’empereur » du célèbre dramaturge et conteur de fées danois Hans Christian Andersen : « ... à l’instant critique, tout le monde voit bien que le Roi est nu, mais se comporte comme s’il était habillé de façon extraordinaire, pour ne pas révéler sa connaissance de cette nudité... » La moralité de (...)

  • 1 | 2 | 3